Travailler dans un bed and breakfast au Chili

89 / 100

Après Santiago de Chili, nous voilà en route vers la côte et plus précisément Valparaiso où nous allons aider dans un bed and breakfast. Au programme, nettoyage des chambres, accueil en soirée et préparation de petit-déjeuner.

Fiche pratique

Lieux:
Valparaiso sur la côte chilienne
Travail:
Nettoyer les chambres, changer les lits, accueillir les gens en soirée et préparer le petit déjeuner
Temps de travail:
5 heures par jours 5 jours par semaine
Echange:
Les repas (déjeuner, diner et souper) et une chambre privée

Notre arrivée à Valparaiso

Quelques semaines avant notre arrivée, nous sommes venus rendre visite à des amies de Julien qui faisaient un volontariat dans le coin. Nous connaissons donc le trajet, les horaires et où nous allons arriver avec le bus. C’est très reposant de ne pas avoir tout ce stress avec nos sacs à dos. Il est tôt et notre nouveau “patron” vient nous chercher à la station de bus.

La visite de Pontoval

Pontoval, c’est le nom du bed and breakfast où nous allons travailler, ce mot veut dire “pont” en esperanto. Dans cet établissement, il y a 7 chambres à l’étage et un appartement accolé à la maison. Une partie du rez-de-chaussée est occupé par la famille. Pour ce qui est de l’extérieur, il y a une piscine (pour mon plus grand bonheur, même si l’eau est très froide), une grande terrasse au niveau du rez-de-chaussée et une autre au premier étage avec une vue imprenable sur la ville. Pendant notre volontariat, nous ne rencontrerons pas toute la famille, la maman est partie en Europe pour travailler. Juin est la saison calme, elle en profite pour gagner un peu plus d’argent ailleurs.

bed and breakfast - ruelle avec des drapeaux tout le long

Présentation de la famille

Le papa, Ernesto, est Suisse-Allemand, il a bientôt 70 ans et est un homme passionnant. Dans les années 70, il est parti à l’aventure en Amérique Latine et nous raconte souvent ses mésaventures. Nous sommes scotchés à ses lèvres. Nos proches nous considèrent comme des aventuriers, mais ce gars nous dépasse de loin. En 1970, on ne parle ni d’Internet, ni du guide du routard et encore moins du lonely planet, tout se fait du bouche à oreille et les surprises sont nombreuses, notre voyage à côté du sien est un parcours de santé.

La maman est chilienne et est en voyage pendant notre séjour, comme je vous l’ai dit plus haut. C’est une famille recomposée, ensemble, ils ont deux enfants, un garçon et une fille. Nous ne rencontrons que Laura leur fille cadette qui vit ici. Au moment où ils ont acheté cette maison construite en 1927, ils décident de la retaper en bed and breakfast en utilisant un maximum de matériaux recyclés. Mais ils en parlent beaucoup mieux que moi dans leur page sur nous.

Les activités du bed and breakfast

Pour commencer, en tant que bed and breakfast, ils proposent un petit-déjeuner plus que complet, sucré et salé. D’ailleurs, nous aidons souvent à préparer la table et les pâtisseries. Certains matins, une tarte, d’autres, un gâteau ou encore des crêpes ou autre sucreries délicieuses. Les confitures sont faites maison, ainsi que le pain. Mais en dehors de ça, ils offrent également la possibilité de prendre des cours intensifs d’Espagnol ou d’apprendre la cuisine chilienne. Bien sûr, pour les leçons, il faut payer un supplément. Si vous voulez en savoir plus, je vous envoie sur leur page.

Assez parler, c’est le moment de travailler

Juin, c’est l’hiver dans l’hémisphère sud, c’est donc la saison base, malgré tout, il y a toujours des clients, même si toutes les chambres ne sont pas occupées et que nous ne sommes pas surchargés pour le nettoyage. Mais Ernesto ne nous laisse pas sans rien faire. Certains soirs de la semaine, nous sommes de garde pour prendre les appels ou en cas d’arrivée tardive de clients. D’autres jours, nous l’aidons à préparer le petit-déjeuner, mettre la table, faire le café, etc. Comme j’aime beaucoup faire des pâtisseries, il arrive de temps en temps que je fasse des gâteaux et des tartes. Celles-ci seront congelées par portion pour être proposées aux petits-déjeuner.

En dehors de ça, nous faisons le travail de base d’un bed and breakfast, nettoyer les chambres à chaque départ, vérifier que tout soit prêt pour les nouveaux arrivants, gérer les réservations, accueillir les clients. Mais nous sommes également chargés de corriger la traduction en français de leur site internet. Ernesto a de bonnes connaissances en français, mais ce n’est pas sa langue maternelle et des erreurs de traduction se sont glissées dans ses textes.

Bed and breakfast - vue d'une maison jaune avec en arrière-plan la brume sur la ville

Un volontariat plein d’apprentissages

En tant que professeur de langue, Ernesto nous corrige souvent quand nous parlons espagnol. Mais c’est aussi un excellent cuisinier. Chaque jour, nous l’aidons à préparer le repas de midi. Il fait régulièrement des plats chilien et nous apprend la cuisine du pays. Il nous parle également de ses voyages, nous l’écoutons avec admiration, je ne dirais pas qu’il est comme un dieu pour nous, mais son expérience nous inspire.

Quelques détails sur les chambres

Chaque chambre a son propre thème, chacune racontant une partie de l’histoire du Chili, certaine sur une région, d’autre sur un explorateur célèbre. Et pour agrémenter tout ça, une farde reprenant l’histoire et des photos est à disposition. Mais dans ses fardes, vous trouvez aussi des conseils d’endroits à visiter dans les environs. Ce bed and breakfast est lieu vraiment unique, chaque chambre a une décoration particulière, tout est pensé et étudié, jusqu’à la couleur pour la literie. Il nous faudra d’ailleurs plusieurs jours pour connaître et assimiler tous ces détails.

Du travail et de la culture

Ernesto nous conseille énormément de lieux à visiter. Chaque semaine, nous l’accompagnons également au marché. Pour moi, les marchés d’Amérique Latine sont des lieux uniques remplis d’une ambiance indescriptible d’odeurs et de couleurs aussi chatoyantes que dérangeantes parfois. Mais tellement typique et chaleureux, en tout cas, c’est comme ça que je le ressens. Qui sait, j’ai peut-être du sang latino et c’est pour ça que je me sens si bien ici?

bed and breakfast - bateau sur la mer au coucher du soleil

Le jour de notre arrivée, Ernesto nous informe qu’il y a un rassemblement de voiliers pour le moment sur le port, nous nous empressons d’aller voir ça. Des navires militaires immenses des plus anciens aux plus modernes. Il est même possible d’en visiter certains. Moi qui n’ai jamais fait de croisière, je suis assez impressionné et je m’éclate à photographier sous différents angles. Pour ajouter à cet enchantement, nous visitons en fin de journée, le coucher du soleil et ses lumières orangées subliment encore ce spectacle.

À la découverte des environs

Valparaiso

La ville de Valparaiso est un monument à elle toute seule. Entre le street art à tous les coins de rue, le port, l’ancienne prison, les maisons aux couleurs vives couvertes de tôles ondulées, il y a beaucoup à dire sur cette ville portuaire hors du commun. Ce sujet sera développé dans un prochain article plus dirigé vers le tourisme.

Le street art

Le centre et ses alentours sont un véritable musée à ciel ouvert. D’après le guide du tours4tips, de nombreux artistes renommés sont venus ici pour pratiquer leur art.

Il semblerait d’ailleurs que beaucoup de gens commandent une fresque à des artistes afin d’éviter les tags sauvages sur la façade de leur maison.

L’architecture générale de la ville

Entre les bâtiments coloniaux datant de l’invasion espagnole, les maisons recouvertes de tôle ondulés et leurs couleurs flamboyantes, cette ville est pour moi un enchantement pour les yeux. Je suppose que pour certains, il pourrait y avoir trop de styles différents qui se côtoient. En tout cas, moi, je suis tombée sous le charme.

D’après ce qu’on nous a raconté, les gens récupéreraient la tôle ondulée et les peintures du port pour les utiliser afin de protéger les murs de leur maison du soleil et du sel.

Les funiculaires

Valparaiso est une ville de cerro (montagne en espagnol) et pour se déplacer du bas vers le haut ou du haut vers le bas, il est commode de prendre le funiculaire. Bien sûr, certains sont plus connu que d’autres, mais chacun d’eux peut vous mener à un point de vue différent de cette ville.

Se balader dans les cerros

Bed and breakfast - cero de Valparaiso

Après avoir testé le funiculaire, autant profiter de la vue. Presque tous les cerros ont leur mirador, le plus connu étant celui du paseo 21 de mayo (passage du 21 mai en espagnol). Mais chacun offre également son lot de fresque et de street art et bien entendu ses architectures. Mais le plus agréable d’après moi est de se balader dans les rues étroites.

D’ailleurs, lors de l’incendie de décembre 2019, l’étroitesse de ses rues a donné du fil à retordre aux pompiers qui n’ont pas pu arriver à temps dans certains quartiers. 245 maisons ont été détruites par le feu sans que personne ne puisse rien faire.

Le musée d’histoire naturel

Logé dans un ancien bâtiment colonial, ce musée, comme la majorité des musées d’histoire naturelle regorge d’information sur la faune et la flore du pays. Étant dans une ville portuaire, il traite aussi des fonds marin, ainsi que des plaques tectoniques. Car il faut savoir que cette ville est située sur la faille de Reigolil-Pirihueic, ce qui lui a déjà valut pas mal de gros tremblements de terre.

La bibliothèque

Un bâtiment colonial atypique et très étroit en plein cœur de la ville. Bien sûr, ce n’est pas une visite d’une journée, même pas d’une après-midi, mais je dois dire que je suis une grande fan d’architecture et que l’intérieur de ce bâtiment avec ses hauts plafonds, ses étagères et ses escaliers en bois foncés contrastant avec les murs blancs m’a littéralement subjugué.

Les marchés

Je vous l’ai dit, en vous parlant de nos activités, nous allons régulièrement au marché avec Ernesto. Mais il y a aussi le marché aux poissons à quelques kilomètres du centre-ville. Ça fait une belle marche, mais il est possible de le rejoindre par la digue en bord de la mer et cette balade est un enchantement, d’après moi. Et après toutes ses échoppes, ses cris, ses odeurs et ses dégustations, il y a les loups de mer, les mouettes et les pélicans qui attendent à côté du marché qu’on leur donne les restes et les invendus.

Concon

bed and breakfast - concon - dune et plante seche

Juste à côté de Valparaiso, cette ville, qui s’est autoproclamée capitale de la gastronomie par le fait du nombre de restaurants qu’elle habite, est surtout connue dans pour ses dunes immenses. Nous passons une journée complète là-bas, entre la dune et les escaliers en bois à flanc de montagne. L’architecture y est complètement différente de Valparaiso, mais a son charme à lui.

Viña del Mar

La ville balnéaire par excellence à côté de Valparaiso est l’une de celle où la densité de population est la plus élevée du Chili. Cette ville est le deuxième lieu le plus touristique de la région. Par contre, ici, le bord de mer est bordé d’immeubles à appartement. J’avoue que je me serais presque crue dans le jeu “hôtel” (pour les vieux qui auraient connu). En dehors de ça, les docks et les plages sont des endroits de balade assez enchanteur, je dois le reconnaître.

La suite

Nous voilà à la fin de notre périple en Amérique Latine, avant de repasser en Belgique, nous faisons un arrêt en Espagne pour un nouveau volontariat. Mais ce sont d’autres aventures, en attendant que j’écrive ces articles, n’hésitez pas à visiter le reste du site et pourquoi pas à aller jeter un coup d’œil dans la boutique.

Contact - vielles boites aux lettres en métal

Contactez moi

Parce que ce blog a avant tout pour but de partager des points de vue et entrer en contacte avec mes lecteurs.
J’ai mis en place ce formulaire pour apprendre à mieux vous connaitre, pour répondre à vos questions et connaitre votre avis sur mon travail.

    Inscris-toi à la newsletter pour ne plus rater aucun article!

    This article was written by Just L

    Encore un blog voyage vous dites-vous et vous aurez bien raison. Mais avant de vous faire une idée, lisez ceci: Ce blog n'est pas comme les autres, pas question de vous vendre des photos de carte postale. Mon but en alimentant cette page est de partager mes expériences de voyage, mes joies, mes peurs, mes galères, mais également, mes astuces et mes bons plans. Le voyage, c'est ma drogue, découvrir des cultures, des façons de penser, de parler, de manger, etc. Voilà pourquoi je suis sur les routes, pour m'ouvrir l'esprit. Parce que je ne suis pas riche et parce que ça me permet d'être au cœur de la culture, je fais des volontariats, en règle générale chez des locaux. En échange de quelques heures de travail par jour, je suis logée gratuitement et parfois même nourrie. Partager avec les gens et leur montrer qu'il ne faut ni être superman, ni être riche pour découvrir le monde, c'est ça le but de ces pages. En espérant vous faire vivre ma passion.