Les volontariats

Volontariat - empreinte de main avec différents drapeaux du monde

Faire des volontariats autours du monde, c’est mon quotidien depuis janvier 2018, parce que c’est économique et que ça me permet d’être immergée dans la culture locale. Attention, il y a une grande différence entre volontariat et volontourisme, je vous explique ça ici.

Avant d’aller plus loin pense à t’inscris-toi à la newsletter pour ne plus rater aucun article!

Le 10 mars 2021, j’ai fait une vidéo conférence à propos du volontariat, si vous voulez commencer par-là; suivez le lien.

Quelques petites précisions indispensables

Avant de commencer, je voudrais éclaircir un point, car je me rends compte que généralement, quand je parle de volontariat, les gens pensent tout de suite que je travaille avec des ONG, que je sauve les baleines, les dauphins, les enfants, bref le monde entier. Au risque de vous décevoir, je n’ai jamais fait un seul volontariat dans une ONG, d’abord, parce que j’ai mon avis personnel sur leur utilité, ensuite parce que tous ceux que j’ai trouvés sur les sites sont payants. Alors, je ne vais pas tourner autour du pot, personnellement, payer pour travailler, c’est un concept auquel je n’adhère ABSOLUMENT pas. Les volontariats que je fais se déroulent dans des petites structures, dans des familles, dans des écoles, dans des hostels/auberges de jeunesse/établissement hôtelier ou encore dans des fermes. Mon but au travers de ce site n’est pas de vous mentir, mais de vous partager mon expérience humaine en toute modestie et simplicité. Maintenant que tout ça est dit, je vous souhaite une bonne lecture, du rêve et du fun.

Volontariat, pas volontourisme

Vous avez certainement déjà tous entendu parler de ces ONG qui vous permettent d’aller sauver des éléphants en Afrique ou d’aider à reconstruire des villages en Asie. Ça, c’est ce qu’on appelle du volontourisme et ça n’a rien à voir avec le volontariat. Je vous explique la différence.

Le volontourisme

Les volontariats - Barbie devant un bonhomme playmobile qui la filme

Une petite définition rapide

Si vous n’avez jamais entendu ce terme, commençons par un peu d’étymologie. Provenant d’un mix de deux mots anglais volunteer et tourism, ce mot désigne une sorte de tourisme solidaire dont voici la définition d’après wikipédia.

Le concept en lui-même

Sous couvert d’actions humanitaires ou de défense des animaux, certaines agences de voyage, ONG ou autre vous proposent des formules logement et transport. Contre une certaine somme d’argent, parfois assez importante, ils vous emmènent à l’autre bout du monde sauver des populations dans le “besoin”.

Sauf que ce commerce malsain peut parfois envoyer des gens sans aucune compétence, ou très peu, jouer les apprentis médecins dans les pays “pauvres” ou “sous-développés” sans se soucier des conséquences pour les locaux. Cette courte vidéo vous explique quelques-unes des pratiques utilisées par certaines agences sans scrupule qui jouent sur le syndrome du sauveur blanc.

Beaucoup de sites développent ce sujet plus en profondeur. Si vous voulez en savoir plus, voici quelques liens que je trouve pertinents.

Ces trois sites traitent de ce sujet de façons différentes, j’aime avoir plusieurs angles de vues. Cela permet d’avoir une idée plus générale et de se construire sa propre opinion.

Le syndrome du sauveur blanc

Aussi appelé white saviorism, c’est le sentiment de culpabilité que certains voyageurs, touristes ou vacanciers peuvent ressentir lorsqu’ils sont confrontés à la misère sur d’autres continents. Il est naturel de vouloir aider lorsqu’on se sent privilégié. Voici deux liens expliquant ce phénomène Antenne Human Rights – SONU et slate.

Au début de mes voyages, je n’y ai pas échappé et j’ai également ressenti ce besoin de sauver les gens et de me sentir coupable et privilégié, cette réaction est humaine et dans notre société de jugement, il est difficile d’y échapper. Comment s’en prémunir me direz-vous? Pour ma part, j’ai d’abord pris conscience que l’argent et les possessions ne faisaient pas le bonheur. Mais surtout que le respect, le sourire et la gentillesse sont aussi important, si pas plus que n’importe quel montant petit ou grand. Ce qui ne m’empêche pas de vouloir lancer des projets pour aider mon prochain, comme donner à manger aux gens dans la rue, voir dans “ma part de colibri“.

Ombre de Jésus, sauveur blanc, dans un rond orange

Le volontariat

Le concept

Ce que nous dit le Larousse:

“Participation volontaire à une action, à une mission.”

Quand je parle de volontariat, j’entends un échange de quelques heures de travail contre le logement et parfois la nourriture.

Mon expérience

En plus de deux ans de voyage au moment où j’écris ces lignes, j’ai déjà fait plus de 20 volontariats dans des domaines très différents. Donner des cours d’anglais, aider dans des hotels, hostels, bed and breakfast au service ou à la rénovation du bâtiment, travailler dans des fermes à récolter ou s’occuper des animaux, garder des enfants et tant d’autres expériences plus enrichissantes les unes que les autres. Le volontariat est devenu mon mode de vie et je ne voudrais le changer pour rien au monde.

A l’époque, j’ai choisi cette façon de voyager d’abord parce que c’est économique, mais aujourd’hui, je ne pourrais plus vadrouiller autrement. Cela m’a permis d’être de plus en plus polyvalente, mais aussi de me rendre compte de mes compétences. En même temps, j’ai découvert des endroits absolument pas touristiques et des gens merveilleux.

Le 10 mars 2021, j’ai fait une vidéo conférence à propos du volontariat, si vous voulez terminer par-là avant d’aller voir les articles suivants; suivez le lien.

Où les trouver?

Pour ma part, j’utilise des sites internet et quand je n’ai pas de réponses, je postule de manière spontanée directement sur place, en recherchant sur Google ou via des groupes Facebook.

Si vous aimez lire mes écrits et que vous voulez me soutenir financièrement, n’hésitez pas à faire un don sur mon compte Paypal en cliquant sur le bouton.

Contact - vielles boites aux lettres en métal

Contactez moi

Parce que ce blog a avant tout pour but de partager des points de vue et entrer en contacte avec mes lecteurs.
J’ai mis en place ce formulaire pour apprendre à mieux vous connaitre, pour répondre à vos questions et connaitre votre avis sur mon travail.

    Maintenant que tu connais le contenu de ce blog, n’hésite pas à t’inscris-toi à la newsletter pour ne plus rater aucun article!