Just elle en vadrouille

Ma vie de nomade volontaire

planifier

Planifier le voyage

  1. La première étape, l’itinéraire
  2. Par où voulons nous passer
  3. Faisons déjà un premier parcours
  4. D’abord, le comparatif de prix
  5. Nos références
  6. Peaufinons un peu Cuba pour commencer
  7. Et pour finir, déterminer un itinéraire provisoire
  8. L’Amérique centrale
  9. L’Amérique du Sud
  10. Les surprises
  11. La gestion du budget
  12. L’avis de Julien
  13. L’avis d’Estelle
  14. Les astuces

Par quoi commencer?

Estelle vient de rentrer d’Irlande, son diplôme en poche, elle peut reprendre ses recherches d’emploi l’esprit serein et pleine d’enthousiasme.

L’autre bonne nouvelle, c’est que Julien travaille depuis une bonne semaine maintenant, que  les choses commencent à se mettre en place doucement et que nous sommes un peu rassurés côté argent. Dès lors, nous pouvons nous concentrer sur le départ.

La première étape, l’itinéraire

Par où voulons-nous passer?

C’est à l’aide d’un atlas que nous étudions notre parcours. Le premier pays sera Cuba, mais où trouver les billets les moins chers? Partirons-nous de Belgique où serait-il plus avantageux de partir d’un autre pays? D’abord, nous faisons nos recherches sur internet. D’après les conseils que nous trouvons au fil des blogs, il serait plus économique de partir d’Espagne. Il est encore un peu tôt pour prendre les billets. D’abord, parce que nos finances ne sont pas encore au beau fixe et ensuite, parce que nous n’avons pas encore réellement de date de départ. Quoi qu’il en soit, nos idées sont déjà plus claires.

Faisons déjà un premier parcours

Donc, Cuba sera notre point de départ, certainement La Havane, mais après? C’est là que notre atlas nous vient en aide. Le plus proche sera le Mexique, mais quelle partie?

D’abord, un comparatif de prix

personne regardant les panneaux d'affichages d'un aéroport *

Afin de ne pas nous planter, nous faisons le tour de plusieurs comparateurs de vols.

Nos références:

Avant de vous jeter sur ces sites, nous voulons vous partager notre astuce. La plupart des sites de voyages recommandent de faire les recherches en navigation privée.

Comment on fait ça, vous demandez-vous? Rien de plus simple,  CTRL+MAJ+N si vous êtes sur pc ou ⌘+MAJ+N,
si vous êtes sur Mac.

Nous avons également lu qu’il serait mieux de faire ses recherches les mardis vers 3 heure du matin, à voir. Pour plus de détails, nous vous renvoyons à la vidéo d’Abdel en vrai sur le sujet.

Peaufinons un peu Cuba pour commencer

carte des aéroports de Cuba *

Très bien, nous allons à Cuba, mais il n’y a pas qu’un seul aéroport là-bas, lequel serait le mieux situé? Commençons par comparer les prix pour les différentes destinations. Il faut savoir qu’il existe 9 aéroports sur l’île de Cuba. Lequel choisir?

C’est décidé, nous irons à La Havane, car pour nous c’est LA ville emblématique et puis, il faut bien faire une sélection. En trois mois, nous ne n’aurons pas le temps de tout voir, soyons réalistes.

Plusieurs manières s’offrent à nous pour rejoindre la capital cubaine. Soit nous atterrissons directement dans la ville, ce qui semble la solution la plus facile, soit  nous prenons un bus depuis un autre aéroport. Encore une fois, tout dépendra des prix.

Et pour finir déterminer un itinéraire provisoire

L’Amérique centrale

Nous nous replongeons dans notre nouveau livre de chevet, l’Atlas. C’est là que nous nous rendons compte que nous ne connaissons à peu près rien de la géographie de ce continent.

Carte Mexique Amérique centrale *

À première vue, le mieux serait le Mexique, pour sa proximité géographie, son histoire et tout le mystère qu’il nous inspire. Nous descendrons ensuite certainement par le Guatemala, le Honduras. Estelle a une amie là-bas et puis, les classiques, Nicaragua, Costa Rica et peut-être le Panama. Sur la carte, tout ça a l’air faisable en bus.

L’Amérique du Sud

Après un petit tour par quelques ambassades, nous avons eu un peu plus d’infos concernant les trajets. Dont l’impossibilité de sortir du Panama en transport en commun. Les routes seraient majoritairement fréquentées par les trafiquants de drogues armés et dangereux, d’après ce qu’on nous a dit. On veut bien être aventuriers, mais nous ne sommes pas suicidaires non plus.

Notre but à présent est de rejoindre le Chili. Apparemment c’est l’un des pays les plus stables économiquement parlant en Amérique latine. Si on veut s’installer, il serait mieux de trouver un pays où notre salaire nous permettra de vivre convenablement. 

Ce n’est pas la joie pour le moment au Venezuela, si les choses continuent dans ce sens-là, il vaudrait mieux que nous sautions cette étape. Les Guyanes et le Suriname ne nous tentent pas plus que ça et la Colombie nous fait assez peur. 


L’idée serait donc de passer par l’Equateur, le Pérou, la Bolivie, le Paraguay, l’Argentine et finir par le Chili. Mais tout ça est encore à étudier selon les temps de trajet, les lignes de bus, le budget et le temps que l’on a.

Carte d'Amérique du Sud *

Pour le moment, nous avons une idée globale de l’itinéraire. Il nous reste encore pas mal de choses à mettre en place, mais nous avons encore trop d’inconnues pour pouvoir avoir une idée précise. De plus, nous avons tous les deux une petite expérience de voyage et savons qu’il ne sert à rien de faire des plans trop définis. D’abord, parce qu’on aime bien vivre au jour le jour, mais aussi parce qu’on sait qu’en voyage, comme dans la vie courante, les choses peuvent très vite changer.

Les surprises

Au moment où nous avons lancé ce projet complètement fou, il faut le dire, nous avons commencé à en parler autours de nous. Ce qui nous a le plus étonné, c’est d’abord, l’enthousiasme que les gens manifestaient. Parfois ils nous partageaient leurs craintes et souvent ils nous prodiguaient des conseils bienveillants. Car finalement, il y a beaucoup de gens qui ont déjà voyagé à travers le monde et qui ont envie de partager leurs expériences. 

Tous ça nous a permis d’avoir une idée beaucoup plus réaliste de notre périple. Mais aussi d’être rassurés vis-à-vis de la faisabilité de notre rêve. Bien sûr, il y a ceux qui, par jalousie, par peur ou autre, essayeront par tous les moyens de vous faire abandonner. Et puis, il y a ceux qui ont déjà vécu une aventure similaire ou qui aimeraient le faire et qui vous encouragent dans votre démarche. 

La gestion du budget

Le trajet mis en place, il est temps de se concentrer sur le budget. Pour se faire, nous mettons en place un tableau excel détaillé. Chaque jour, jusqu’à la date présumée du départ, nous notons les entrées et les sorties, ainsi que le budget que nous voulons atteindre.

De cette manière, nous pouvons nous voir évoluer jour après jour et surtout savoir redresser la barre si nous voyons que nos dépenses sont plus importantes que nos rentrées. Au début, ça paraissait contraignant, mais l’habitude s’est très vite installée.

Pour être le plus exact possible, nous gardions tous nos tickets de caisses et remplissions le tableau tous les deux ou trois jours maximum. Voir la somme augmenter de jour en jour rendait notre projet de plus en plus réaliste.

Ombre d'un homme qui cris dans un parlophone *

L’avis de Julien

« Lorsqu’on a ouvert pour la première fois l’Atlas, j’ai réalisé que je ne connaissais pas grand chose de la géographie de l’Amérique Latine. Tant de pays, tant de possibilités! Ce fut un moment très enivrant que de regarder ces cartes et se dire que notre trajet pouvait passer partout, mais savoir également que la durée du trajet était plus ou moins fixée. Donc que nous ne pourrions pas tout voir.

Ma première sélection a donc été guidée par la curiosité de savoir à quoi peuvent bien ressembler ces pays encore mystérieux pour moi. Le Costa Rica et ses promesses de nature, le Mexique et son histoire Maya, le Pérou, Cuzco et le Macchu Pichu, Cuba et la Habana, …

Un pays en particulier attirait mon attention, la Bolivie. Sans vraiment savoir pourquoi, mais je me sentais comme attiré et très intrigué

Une chose qui m’a boosté fut la création de ce tableau de comptes. Très régulièrement, nous avions le nez plongé dedans et voir le budget final augmenter était une vraie satisfaction en soi. De plus, ce tableau était également notre calendrier, et chaque ligne remplie nous rapprochait de la date estimée de notre grand départ »

Les plus

  • L’excitation de savoir que nous allions découvrir une nouvelle partie du monde
  • La réjouissance de constater que les choses se mettaient en place
  • La satisfaction de voir le voyage se concrétiser, entre autre à travers le tableau excel

Les moins

  • L’envie de faire des plans sur la comète en sachant que tout n’est pas possible
  • Les démarches fastidieuses liées à notre projet
  • Le stress et les doutes que ce genre de choix implique

L’avis d’Estelle

« C’est excitant de faire des plans, de rêver aux futurs itinéraires, mais en même temps, c’est tellement stressant. Allons-nous atteindre le budget que nous nous sommes fixé. Nous sommes tous les deux de doux rêveurs optimistes, mais 20.000€ en un an avec un seul salaire, c’est un peu maigre. Ça y est, je commence à me mettre la pression. Il faut que je trouve un travail au plus vite pour pouvoir concrétiser ce rêve complètement fou, mais tellement exaltant. C’est aussi pour ça que je suis partie en Irlande, pour avoir une corde de plus à mon arc qui pourrait peser dans la balance vers l’emploi. « 

Les plus

  • L’excitation de la préparation
  • Les connaissances supplémentaires en géographie
  • La cohésion que nous avons entre nous, avoir les mêmes envies
  • Apprendre des envies et des besoins de l’autre
  • Avoir un autre point de vue

Les moins

  • La peur de ne pas faire les bons choix (pays, budget, etc)
  • L’angoisse de ne pas réunir une somme assez conséquente pour réaliser ce projet qui me tient à cœur depuis tant d’années
  • Les déceptions qui risquent de se présenter
  • Les incertitudes, les inconnues et les questions sans réponses

Astuces

Cette rubrique est en partie un résumé de ce qui précède. Si vous avez lu tout l’article, ceci peut vous servir de pense-bête.

Ampoule et soquet en train de brancher une prise *
  • Un petit passage dans quelques ambassades ou sur des blogs afin d’avoir quelques conseils comme les prix des visas, les durées de séjours autorisés, etc.
  • La navigation privée pour les recherches de billets d’avions (CTRL + MAJ + N (pour pc) ou 
    ⌘+MAJ+N (pour mac)
  • La communication avec les gens, parlez de votre projet, vous serez étonné de voir le nombre de gens qui pourront vous donner des conseils
  • Les peurs ne doivent pas être un frein, mais plutôt un indicateur pour adapter votre voyage
  • La mise en place d’un tableau budgétaire peut être motivant et rendre les choses plus réalistes
Van en jouet sur une carte d'Amérique du Sud *

Si vous voulez me soutenir financièrement, tipeez-moi

Contactez moi

Parce que ce blog a avant tout pour but de partager des points de vue et entrer en contacte avec mes lecteurs.

J’ai mis en place ce formulaire pour apprendre à mieux vous connaitre, pour répondre à vos questions et connaitre votre avis sur mon travail.

Défiler vers le haut
%d blogueurs aiment cette page :