La préparation

90 / 100

Maintenant que nous avons annoncé notre départ, arrive le moment de la préparation. Les quelques étapes avant la concrétisation de notre idée folle.

Avant d’aller plus loin pense à t’inscris-toi à la newsletter pour ne plus rater aucun article!

Première étape de cette préparation; trouver des sous

préparation - piles de pièces de plus en plus haute

Comme je l’ai expliqué dans l’article précédent, quand nous décidons de partir, nous n’avons pas de travail fixe. Même si nous sommes deux utopistes, nous restons réalistes et conscients que sans argent, nous n’irons pas très loin.

Le plan de base

Au début de la préparation de notre projet fou, nous pensons voyager 6 mois en Amérique Latine. Et terminer notre parcours dans le pays que nous aurons préféré pour nous y installer. Pour se faire, nous aurons besoin d’argent, d’abord pour le périple, et ensuite pour payer un loyer le temps de trouver un emploi sur place qui nous permette de payer logement, nourriture et transport.

En faisant un calcul rapide, nous spéculons et imaginons qu’en gagnant un salaire de 1000 € par personne pendant un an, payer nos frais, rembourser nos dettes, et vendre tout ce que nous avons, dont 2 voitures, nous pourrions facilement réunir 20.000€. Ce sera donc l’objectif à atteindre.

Faire rentrer de l’argent dans les caisses

Julien fait quelques missions d’intérim et avec mon chômage, nous bouclons tout juste les mois. J’aimerais trouver un travail et que Julien ai des missions plus régulières, mais ça bloque. Finalement, après une immersion en Irlande grâce au Forem (traduction pour mes lecteurs français: Pôle Emploi belge), les choses se débloquent enfin, comme quoi, la persévérance, ça paye toujours.

Julien trouve un emploi à temps plein comme chauffeur dans une brasserie bruxelloise et moi, j’ai des missions de nettoyage régulières. Bien sûr, aucun de nous deux n’a le boulot de ses rêves, mais l’objectif n’est pas l’épanouissement, mais de réunir 20.000 € pour commencer une vie ailleurs. Après plusieurs mois de nettoyage, je finis par trouver un poste à temps plein comme secrétaire dans une école. C’est 3 heures de trajet aller-retour, mais le salaire est bon et j’ai pas mal d’avantage, comme des congés payés et des horaires flexibles qui me permettent d’avoir du temps pour le reste de la préparation.

Deuxième étape de cette préparation; définir la manière de voyager

préparation - van miniature sur une carte du monde

L’itinéraire

Nous savons déjà que nous partirons en Amérique Latine, mais quels pays voulons-nous voir. Y a-t-il des endroits à éviter ou que nous ne voulons pas voir? Combien de temps par pays? Comment allons-nous nous déplacer? Autant de questions sur lesquelles nous devons nous pencher.

L’une des choses sur laquelle n’avons pas besoin de nous accorder, c’est Cuba, nous sommes tous les deux fascinés par ce pays et son histoire, mais surtout le Che, sa révolution et son aversion pour le capitalisme. Ce sera donc notre premier point de chute. Nous excluons d’emblée le Venezuela où les émeutes font rage depuis plus d’un an maintenant. Depuis La Havane, nous rejoindrons l’Amérique centrale par le Mexique et descendrons jusqu’au Panama en bus. D’abord, parce que c’est plus économique et ensuite, parce que ça nous permet d’être en contact avec la population locale.

La durée

Notre budget est limité et si nous voulons nous installer, il vaudrait mieux avoir de quoi payer un loyer et la nourriture le temps de trouver un emploi. En faisant quelques spéculations, nous imaginons qu’en 6 mois, il nous serait possible de parcourir une grande partie de l’Amérique Latine. Bien sûr, nous ne pourrons pas nous attarder dans chaque pays et ce seront des découvertes en surface, nous n’aurons pas le temps de visiter en profondeurs. Mais en même temps, aucun de nous deux n’a envie de devoir rentrer en catastrophe en Belgique pour se réfugier chez l’un ou chez l’autre par manque d’argent.

En parallèle à toute cette préparation, j’ai également un projet personnel que je voudrais mettre en place quand nous serons installés. Comme vous le savez si vous avez lu la page à propos de moi, j’ai étudié le stylisme et mon plus grand rêve serait d’avoir ma propre entreprise. Ce qui voudrait dire que le jour où nous nous installons, je ne serai pas disponible pour un travail à temps plein. Par ailleurs, j’aurai besoin de fond de départ pour lancer cette entreprise. C’est aussi l’un des éléments qui nous pousse à limiter notre voyage dans le temps.

préparation - plusieurs montres à gousset suspendues

La manière proprement dite

En tenant compte de notre budget et du temps, nous pensons aux logements. Quelle serait la manière la plus économique de se loger? Dormir chez l’habitant, via des sites comme couchsurfing par exemple. J’ai eu un profil sur cette plateforme, j’ai accueilli des gens chez moi. C’était une expérience très enrichissante. Mais j’aime aussi ma tranquillité, je n’acceptais donc pas des séjours de plus de 2 – 3 nuits. Je me vois donc très mal rester chez quelqu’un gratuitement plus de 4 jours d’affilés.

Dans cette optique, nous serions obligés de bouger régulièrement. Ce qui veut dire; ne pas avoir le temps, d’abord pour se reposer vraiment entre chaque trajet, ni de découvrir les lieux à notre aise. Et puis, nous sommes encore un jeune couple, ça fait moins d’un an que nous sommes ensemble, nous voulons aussi avoir notre intimité. Tout le monde ne peut pas offrir une chambre particulière. Et pour finir, nous avons testé cette plateforme en Europe et rare sont les endroits où nous avons eu une réponse positive.

Au vu de tous ces éléments, nous creusons l’idée du volontariat. Ce serait une bonne manière d’économiser le logement sans se sentir coupable puisque nous travaillerions en contre-partie. Nous pourrions rester plusieurs semaines. Les horaires sont assez légers, maximum 6 heures de travail par jour sur une semaine de 5 jours. Ça me semble raisonnable. Mais un peu de repos et de détente sera aussi le bienvenu, nous alternerons donc entre volontariat et location AirBnb.

La préparation est finie

Maintenant que les choses sont plus claires dans nos têtes. Nous pouvons passer de l’étape de la préparation à celle de la mise en route, c’est le moment de se retrousser les manches….

Si vous aimez lire mes écrits et que vous voulez me soutenir financièrement, n’hésitez pas à faire un don sur mon compte Paypal en cliquant sur le bouton.

Contact - vielles boites aux lettres en métal

Contactez moi

Parce que ce blog a avant tout pour but de partager des points de vue et entrer en contacte avec mes lecteurs.
J’ai mis en place ce formulaire pour apprendre à mieux vous connaitre, pour répondre à vos questions et connaitre votre avis sur mon travail.

    Maintenant que tu connais le contenu de ce blog, n’hésite pas à t’inscris-toi à la newsletter pour ne plus rater aucun article!

    This article was written by Just L

    Encore un blog voyage vous dites-vous et vous aurez bien raison. Mais avant de vous faire une idée, lisez ceci: Ce blog n'est pas comme les autres, pas question de vous vendre des photos de carte postale. Mon but en alimentant cette page est de partager mes expériences de voyage, mes joies, mes peurs, mes galères, mais également, mes astuces et mes bons plans. Le voyage, c'est ma drogue, découvrir des cultures, des façons de penser, de parler, de manger, etc. Voilà pourquoi je suis sur les routes, pour m'ouvrir l'esprit. Parce que je ne suis pas riche et parce que ça me permet d'être au cœur de la culture, je fais des volontariats, en règle générale chez des locaux. En échange de quelques heures de travail par jour, je suis logée gratuitement et parfois même nourrie. Partager avec les gens et leur montrer qu'il ne faut ni être superman, ni être riche pour découvrir le monde, c'est ça le but de ces pages. En espérant vous faire vivre ma passion.